Saccharina latissima

Nom latin Saccharina latissima (Linnaeus) C.E.Lane, C.Mayes, Druehl & G.W.Saunders 2006.
Noms vernaculaires Laminaire sucrée (France), Karafuto Kombu (Japon), Sugar kelp (Angleterre).
Règne Chromista
Division Ochrophyta
Classe Phaeophyceae
Ordre Laminariales
Famille Laminariaceae
Etymologie grecque
Etymologie latine Lame sucrée
Lieu de récolte La Crèche, Wimereux.
Date de récolte 25/07/11
Références photos 56-1 – Estran ; 56-2 – Estran ; 56-3 – Estran
Description

Anciennement référencée comme Laminaria saccharina.

 Thalle parenchymateux de couleur brune, pouvant atteindre 2 m de long. Le thalle est fixé par un ensemble d’haptères ramifiés et terminés par des disques de fixation, formant un crampon, surmonté d’un stipe plus ou moins long. La lame est entière (jamais divisée), gaufrée dans sa partie centrale et souvent ondulée au niveau des marges (plane chez les jeunes individus). Chaque année, une nouvelle fronde apparaît et repousse la fronde de l’année précédente (méristème intercalaire situé à la transition entre le stipe et la fronde), tout en y restant fixée au niveau d’une constriction. La lame de l’année précédente s’érode et finit par disparaître au cours du printemps. Sores de sporocystes uniloculaires apparaissant dans la zone centrale et gaufrée du thalle, sous forme d’une tâche brûnatre sombre.

Milieu de vie

Epilithe dans la frange infralittorale et en infralittoral.

Cycle de vie

Espèce pérenne (notamment en ce qui concerne le sporophyte). Sporophyte macroscopique et gamétophyte microscopique. Espèce dioïque. Cycle digénétique haplodiplontique hétéromorphe (alternance d’une phase haploïde et d’une phase diploïde).

Distribution générale

Atlantique nord-est (du Spitzberg au sud de la Bretagne), Atlantique nord-ouest.

Distribution sur les côtes du Pas-de-Calais

Pointe de la Crèche à Boulogne sur mer, Pointe du Nid de Corbet à Audresselles, les Wardes au nord de Wissant.

Exploitation
Publication originale

Lane, C.E., Mayes, C., Druehl, L.D. & Saunders, G.W. (2006). A multi-gene molecular investigation of the kelp (Laminariales, Phaeophyceae) supports substantial taxonomic re-organization. Journal of Phycology 42: 493-512.

Lien vers l’Algaebase

http://www.algaebase.org/search/species/detail/?species_id=129132