Palmaria palmata

Nom latin Palmaria palmata (Linnaeus) Weber & Mohr 1805
Noms vernaculaires

Dillisk ou Dulse en Irlande, Ecosse et Angleterre, Handed Fucus (Angleterre), Goémon à vache (France), Darusu (Japon) (Algaebase, Guiry & Guiry, 2011).

Règne Plantae
Division Rhodophyta
Classe Florideophyceae
Ordre Palmariales
Famille Palmariaceae
Etymologie grecque
Etymologie latine

Lobbé ou divisé comme une main ouverte avec les sinus entre les lobbes qui pointent vers la zone de fixation (Stearn, 1973) ; Palma = main.

Lieu de récolte La Crèche, Wimereux.
Date de récolte 25/07/2011
Références photos 38-1 Estran ; 38-2 Frais ; 38-3  Estran ; 38-4 Alguier
Description

Lame plane ou légèrement ondulée (structure multiaxiale), membraneuse mais néanmoins coriace, rouge à brune pouvant atteindre 40 cm et fixée à la base par un disque. La lame s’élargit progressivement de la base vers l’apex et se divise à cause de déchirures pour prendre un aspect palmé. Apex obtus. Présence généralement de nombreuses proliférations sur les marges de la fronde principale. Les proliférations ne sont généralement pas divisées et ont un apex obtus. Les spermatocystes forment des marbrures rose clair sur l’ensemble de la fronde. Le gamétophyte femelle est microscopique. Les tétrasporocystes cruciés sont localisés dans des épaississements du cortex et forment des marbrures rouges en surface (Coppejans, 1995). Espèce très polymorphe.

Milieu de vie

Epilithe mais aussi épiphyte (essentiellement sur les stipes de laminaires) dans la partie inférieure de l’étage médiolittoral et dans la frange l’infralittorale.

Cycle de vie

Espèce pérenne. Cycle particulier sans carposporophyte.

Distribution générale

Europe (des Féroé aux Açores) Afrique de l’Ouest et de l’Est, Philippines.

Distribution sur les côtes du Pas-de-Calais

Boulogne digue Nord, Pointe de la Crèche à Boulogne sur mer, Fort de Croy et Pointe aux Oies à Wimereux, Pointe du Nid de Corbet à Audresselles, Pointe du Riden à Audinghen.

Exploitation

Récolté pour la cuisine après avoir été séché. Très riche en éléments trace et en vitamines et plus particulièrement en vitamine A.

Publication originale

[Weber, F. & Mohr, D.M.H.] (1805). Einige Worte über unsre bisherigen, hauptsächlich carpologischen Zergliederungen von kryptogamischen Seegewächsen. Beiträge zur Naturkunde 1: 204-329.

 

Lien vers l’Algaebase

http://www.algaebase.org/search/species/detail/?species_id=1