Cystoclonium purpureum

Publication Cystoclonium purpureum (Hudson) Batters 1902
Noms vernaculaires
Règne Plantae
Division Rhodophyta
Classe Florideophyceae
Ordre Gigartinales
Famille Cystocloniaceae
Etymologie grecque Petite branche munie de vésicules.
Etymologie latine pourpre
Lieu de récolte Fort de Croy, Wimereux.
Date de récolte 27/07/2011
Références photos 18-1 – Alguier ; 18-2 – Frais ; 18-3 – Estran
Description

Thalle dressé cylindrique et cartilagineux de couleur rouge-pourpre à brun, pouvant atteindre 20 cm et formant une touffe volumineuse. La fronde est fixée par des haptères à partir desquels partent des axes densément et irrégulièrement ramifiés dont le diamètre (initialement de 1 à 2 mm) s’amoindrit progressivement à l’apex et peuvent se terminer en vrille. Le thalle est une structure uniaxiale, présentant une unique cellule apicale à division oblique (Coppejans, 1995). Les cystocarpes forment des renflements nets, ovoïdes de 1 mm de diamètre dans le thalle. Les spermatocystes forment des sores dans les régions jeunes du thalle. Les tétrasporocystes sont disséminés dans les régions jeunes du thalle.

Milieu de vie

Epilithe dans la partie inférieure et moyenne de l’étage médiolittoral mais aussi en infralittoral, généralement en mode calme.

Cycle de vie

Espèce annuelle, dioïque. Cycle trigénétique isomorphe, les gamétophytes et sporophytes sont identiques.

Distribution générale

Atlantique nord-est (des Féroé au nord de l’Espagne), Atlantique nord-ouest (Cabioc’h et al., 2006).

Distribution sur les côtes du Pas-de-Calais

Pointe de la Crèche à Boulogne sur mer, Fort de Croy à Wimereux, Pointe du nid de Corbet à Audresselles, Audinghen Pointe du Riden et Cap Gris-Nez.

Exploitation Source de carraghénanes (Cabioc’h et al., 2006).

Batters, E.A.L. (1902). A catalogue of the British marine algae. Journal of Botany, British and Foreign 40(Supplement): 1-107.

Lien vers l’Algaebase

http://www.algaebase.org/search/species/detail/?species_id=120